Jauge t8m – avenant 1

 Hervé Aubry, Sail Designer chez Voiles HSD, nous a signalé une erreur de rédaction de la jauge article 2.9.2 page 8. Il convient de lire :

– La largeur à mi-hauteur se prendra du milieu de la chute vers le guindant et non du milieu du guindant vers la chute.

La commission technique composée de Didier Mardon, Christian Iscovici et Alain Strasser s’est concertée et a rectifié le texte.

Vous trouverez la version 1.1 datée de juin 2014 de la jauge ICI

3 réflexions au sujet de « Jauge t8m – avenant 1 »

  1. Voici le commentaire de Hervé Aubry, de HSD :
     »
    Qu’elle ne fût pas ma surprise ce matin en lisant votre page sur le « Tofinou international club ».

    Mes propos concernant le problème de jauge ont dû être mal interprétés. Je n’ai pas « signalé une erreur de rédaction de la jauge article 2.92. page 8 » mais un erreur des différents designers lors de la conception de leurs voiles ainsi qu’une erreur sur la prise des mesures par votre jaugeur officiel de classe Monsieur Philippe Blouin. L’avenant que vous avez fait passer aujourd’hui n’est donc pas recevable. Il ne porte pas sur une virgule mal placée ou une lettre qui manque mais bien sur un point précis de jauge. Comme je l’ai écrit sur mon précédent mail, la cote de 1/2 hauteur du génois était précise et précisée (contrairement aux autres voiles) justement parce que non habituelle. La jauge était cohérente et applicable comme je l’ai démontré en réalisant la voile. Il fallait simplement lire le texte de jauge, sortir de son format habituel de conception, se poser les bonnes questions. En un mot bien faire son travail.

    La situation devient ubuesque ( le mot est choisi, vous en profiterez pour relire Ubu roi d’Alfred Jarry…) quand, suite à une décision que je préfère ne pas qualifier, le seul bateau à la jauge devient le seul bateau pénalisé et ceci 48 h avant la première manche. Les mots me manquent… En quarante ans de régates au plus haut niveau sur les différents océans de la planète, du 470 à la course au large, c’est pour moi une première.
    Afin de sortir la tête haute ce cette « éventuelle » erreur il aurait été facile de retailler les génois hors jauge mais je comprends qu’il est bien difficile de résister aux pressions d’un de vos partenaires officiels. Il est néanmoins de votre devoir de faire respecter les règles fondamentales de régate, qui plus est, celles que vous avez rédigées, validées et votées. Au delà même de l’aspect régate, il y a, entre gens de mer, comme on dit au Yacht Club de France dont vous êtes affilié, un honneur, des valeurs et une morale qui, à priori, vous ont échappés.

    Comme vous avez prouvé que les décisions peuvent vite se prendre au sein de votre classe, je ne doute pas que vous trouverez une solution avant samedi, et que le bateau équipé de mes voiles ne se verra pas pénalisé pour l’Open de France ainsi que pour les régates à venir.  »

    Hervé Aubry

    1. pour ma part j’ajoute que l’on ne peut modifier une jauge après publication d’un avis de course, ou en tout cas que la jauge en vigueur à la date de publication de l’avis de course est celle qui s’applique à ladite course.
      L’Open de France 2014 (avis de course du 19 juin 2014) se court donc sous la jauge non modifiée.

  2. Pour ma part j’ajoute et précise à qui de droit, notre Président du TIC, notre président de classe 8m, que l’avis de course de l’Open de France étant daté du 19 juin, c’est la jauge en vigueur à cette date qui s’applique à cette course.

    L’Open se court donc obligatoirement sous la jauge non modifiée.

    Modification dont la régularité est hautement contestable, en tout cas contestée par moi, en l’absence de saisine et de vote de l’assemblée ( ceci d’ailleurs au mépris de l’article 1 de la jauge).

Laisser un commentaire